Le mécénat de compétences, ça vous parle ?

Ne vous inquiétez pas, le concept de mécénat de compétences m’est devenu familier seulement l’année dernière.
Il faut dire que notre société a traversé une phase de crise en mars 2020. Le COVID a eu raison de nos ventes et les chiffres se sont écroulés. Qu’à cela ne tienne il nous restait notre détermination mais surtout notre engagement…

Pas question de se laisser aller pendant le chômage partiel, ce n’est pas la politique de la maison ! Si on ne pouvait pas aider Panopli à ce moment là, nous avons décidé d’aider ceux qui en avaient besoin.

Il y a mille façons de s’engager en entreprise, laissez-moi vous narrer celle de Panopli.

20 avril 2020

1er confinement. Déjà c’est quoi un confinement ? Comprends pas.
Les questions sont multiples, le chômage partiel est de mise. Que doit-on faire ? Je vais m’ennuyer si je ne trouve pas une activité ? Trouver vite un moyen de s’occuper.

Le silence et le vide sont les deux terreurs des parisiens. J’aime la vie, le bruit, le travail et l’agitation et je commençais sérieusement à me demander si je serais capable de passer cette période. J’étais d’ailleurs bien loin de me douter que ce confinement ne serait que le 1er d’une longue série, mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui.

Entre deux dessins, peintures home made et quelques confections de muffins, je me suis laissée allée à vaquer sur le net. Autrement dit je passais du bon temps sur les réseaux.

Quand soudain… Une phrase m’a accrochée.
« En quelques clics mettez votre énergie au service d’actions utiles pour le bien commun. Notre plateforme recense des milliers d’actions à impact social et environnemental positif. »

OK.

Energie. Engagement. Bien Commun. Positif.

Ces mots raisonnent en moi. Et on va pas se mentir, j’y trouve bien plus d’intérêt que dans la réalisation d’un muffin à la banane.

Je clique. Je m’inscris et mon histoire commence.

23 aVRIL 2020

Mes recherches continuent. Vendredi c’est la plateforme d’engagement citoyen qui simplifie la gestion de toutes les actions solidaires d’une entreprise, sans tâches chronophages.

Je passe du temps, je réfléchis, j’y reviens. Et là c’est le coup de coeur.

Je tombe sur deux associations :

  • Entreprendre pour apprendre : cette association interconnecte l’école et l’entreprise pour s’enrichir mutuellement de toutes les énergies et faire grandir ensemble tous les potentiels. Ils font vivre aux jeunes, à leurs encadrants, et aux mentors une aventure entrepreneuriale collective qui donne à chacun le pouvoir de faire grandir ses idées et sa personnalité.
  • Moi dans 10 ans : une association d’aide à l’orientation scolaire et professionnelle créée en 2015 qui cherche à favoriser l’égalité des chances face à la formation et à l’emploi. Ces actions sont menées aux côtés de l’entreprise sociale Myfuture.

Deux associations qui me parlent et qui surtout, correspondent à mon domaine d’activité.

Finalement, le confinement commence à avoir du bon. Je m’ouvre à d’autres perspectives et toutes ces possibilités me stimule.

Moi Clémence, je vais faire du mécénat de compétences, et je vais embarquer mes collègues avec moi !

3 MAI 2020

On ne recule plus, j’ai eu une réponse :

Bonjour,

Avant d’entrer joyeusement dans ce nouveau week-end confiné, je souhaitais juste vous notifier que j’ai bien reçu votre proposition de mécénat au sein de l’association et que je me réjouie d’avance de collaborer avec vous ! Merci de votre intérêt dans nos missions. Je souhaiterais vous contacter la semaine prochaine pour en discuter, quelles sont vos créneaux de disponibilités ?

Dans l’attente de votre réponse et de vous rencontrer vocalement, je vous souhaite un bon week-end.

Cordialement,
Anaïs Peltier « 

3 MAI 2020

Le mois d’avril est alors ponctué de nombreux échanges téléphoniques, de mails afin d’échanger avec les associations sur leur communication, leurs réseaux sociaux, leurs chartes graphiques. Un temps qui me permet de mon côté de réaliser une analyse complète de chacune des associations.

Mon objectif : pouvoir leur apporter une réelle expertise et des conseils personnalisés.

Je ne veux pas faire du bénévolat pour me donner bonne conscience mais réellement pour me sentir utile et dans la mesure du possible, faire bouger les choses.

En apportant mon aide sur un sujet que je connais et que je maîtrise, j’ai le sentiment de me sentir utile ! Je me sens à la bonne place et je ne veux pas m’arrêter en si bon chemin !

J’ai entrainé mes collègues dans cette aventure et plusieurs d’entres eux se sont lancés à leur tour dans le mécénat de compétence.

« Pour les salarié.e.s, s’engager pour l’intérêt général permet de s’épanouir professionnellement, diversifier ses expériences dans le cadre de sa carrière, découvrir de nouvelles méthodes, renforcer son employabilité, s’ouvrir à un nouvel éco-système…
Pour les entreprises, le mécénat de compétences permet d’améliorer sa marque employeur, renforcer l’attractivité de l’entreprise (stagiaires, juniors, graduates), fidéliser ses talents… »
Héloise – Vendredi


Aujourd’hui

Je vous l’avait dit, Panopli a une vraie vocation d’entreprenariat. Petit à petit, nous avons eu à notre tour, envie de nous lancer dans la création d’une association.

Avec l’aide de notre fondateur Adrien Salamon, j’ai développé l’Association Cartes Vitales et aujourd’hui, l’association est sur la plateforme de Vendredi.

Je suis désormais de l’autre côté de la barrière et je recherche maintenant, à mon tour, des volontaires !

Le mécénat de compétences est une vraie plus-value pour les entreprises. Cela permet de donner du sens à notre quotidien, de se sentir utile lorsque nos missions ne nous stimulent plus.

Lancez-vous, vous ne le regretterez pas, parole de créa !

Pour en savoir plus sur le mécénat de compétences, n’hésite pas à consulter le livre blanc Tout savoir sur le mécénat de compétences

Intéressé par les aventures de Panopli ? Découvrez également le témoignage de Maxime, co-fondateur de Panopli juste ici